Tisser des liens entre les œuvres et les publics a toujours été au cœur du projet d’Aflam. Cette édition articule un programme de films pour la jeunesse, des ateliers et une table-ronde autour des questions de médiation culturelle. C’est l’occasion de faire du festival un espace de découverte, de rencontres et d’expérimentation. Des propositions fortes sont ainsi organisées en résonance avec la programmation cinéma sous la forme de lettres filmées par des jeunes de Béjaïa adressées à ceux de Marseille, ou encore d’une création collective avec un public mixte dans le contexte carcéral des Baumettes. Véritables soubassements de l’évènement, apportant souffle et espoir sur notre capacité à faire ensemble, ces ateliers donneront lieu à des échanges au fil de la semaine.


La programmation

Nous avons conçu un programme pour la jeunesse et la famille autour de six séances le vendredi 25 mars et la semaine suivante, jeudi 31 mars et vendredi 1er avril. Nous sommes heureux de vous inviter à nous rejoindre, pour une projection ou plus encore, rester déjeuner avec nous au Mucem, ou pique-niquer au fort Saint-Jean, et pourquoi pas prolonger ce moment de cinéma par une visite d’une exposition au Mucem. Ce programme réunit dix films, des courts et longs métrages, qui reflètent la grande richesse de la création, d’aujourd’hui et d’hier, dans les pays arabes et en diaspora. Laissez-nous vous en dire un peu plus !

 

En complément de notre programme, retrouvez Les Cahiers d’Aflam