Les Ecrans d'Aflam

Dès sa création, Aflam a affirmé sa volonté de s’adresser à tous les publics : aux cinéphiles, aux jeunes spectateurs et à tous ceux qui ne se dirigent pas d’emblée vers les lieux dédiés à la culture.

C’est dans cette dynamique qu’Aflam propose chaque mois, dans des lieux culturels, des projections organisées sous forme de cycles thématiques trimestriels ouverts à tous. Chaque projection est suivie de débats, souvent animés par les réalisateurs eux-mêmes ou par un intervenant choisi spécialement pour l’occasion.

Ces séances sont gratuites pour les groupes scolaires, structures sociales et culturelles, et à l’ensemble des publics dans la limite des places disponibles.

Les Cahiers d'Aflam

Inspirés des outils d’éducation à l’image, les Cahiers d’Aflam ont été conçus pour accompagner la découverte des films programmés dans le cadre des Écrans d’Aflam. Ces Cahiers sont adaptés aux jeunes spectateurs mais ouverts à tous les publics qui souhaiteraient en savoir plus sur les films, leurs auteurs et la thématique du cycle.

Les Ateliers

Tout au long de l’année, Aflam développe des actions de médiations, avec une programmation accessible au plus grand nombre, afin de créer des liens entre publics et œuvres cinématographiques issues du monde arabe.

En lien avec les thématiques retenues dans la programmation annuelle des Écrans, la médiation propose des ateliers et des actions auprès de nos partenaires scolaires, sociaux et culturels.

Ces ateliers reposent sur des propositions simples de création collective et /ou d’éducation artistique. Ils sont conçus en lien avec l’artiste et nos partenaires – professeurs, éducateurs et référents des milieux scolaires et sociaux. Certains principes sont mis en avant : impliquer un intervenant expérimenté et la(es) structure(s) partenaire(s) dans la construction de l’atelier, construire les ateliers sur place, réunir différents publics pour former des groupes cohérents, offrir des moments qui mélangent le ludique / la création, distinguer la conduite de l’atelier du temps de restitution pour laisser de la place à l’imprévu et au spontané.

WarshatAflam

Atelier réunissant jeunes réalisateurs originaires de plusieurs pays arabes et de la région PACA, WarshatAflam a pour objectif de repérer les talents émergents, hors des circuits traditionnels (écoles, filières spécialisé), âgée de moins de 40ans et issus de réseaux non professionnels (association, centre sociaux…).

Mis en œuvre en 2016, de concours avec le centre National cinématographique, Talents en court, et le programme régional d’aide à la jeune création, WarshatAflam sélectionne chaque année 4 candidats : 2 jeunes venant de pays arabes et 2 jeunes de la région PACA sont retenus par un comité de professionnel, sur base des projets présentés.

Cette couveuse créative assure le développement et le suivi de chaque projet jusqu’à l’atelier du festival. Chaque participant présente alors son projet à un producteur, ainsi qu’à d’autres acteurs de la filière, garantissant une transmission réciproque des savoirs entre apprentis et professionnels.